COVID & FOIE – Retrouvez l’ensemble des informations diffusées par l’AFEF

COVID-19 & FOIE Retrouvez ici l’ensemble des informations diffusées par l’AFEF. Chaque actualité est aussi disponible singulièrement sur la page Actualité – Cliquez ici 13 avril 2021 Thrombose et thrombopénie après vaccination anti-COVID par le vaccin Astra-Zeneca New England Journal of Medicine, Avril 2021 Deux articles du NEJM sortent le même jour décrivant les thromboses survenant après vaccination par le vaccin anti-Sars-Cov-2 d’Astra-Zeneca (ChAdOx1 nCoV-19 Vaccination). Au total, en rassemblant les résultats de ces deux articles, 16 malades (13 femmes, 3 hommes ; 22 à 54 ans) ont développé une thrombose. Chez 4 de ces malades (25%) il s’agissait de thromboses splanchniques. Le délai entre la vaccination et le début des symptômes allait de 5 à 16 jours. Neuf des 16 malades sont décédés (dont 2 des 4 malades avec thrombose splanchnique). Le mécanisme implique une thrombopénie thrombotique d’origine immune, médiée par des anticorps anti-PF4, mimant cliniquement une thrombopénie induite à l’héparine. Lire les articles : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/33835769 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/33835768 8 avril 2021 Intravenous ketamine and progressive sclerosing cholangitis in Covid-19 patients Intravenous ketamine and progressive cholangiopathy in Covid-19 patients Mallet V, The Keta-Cov research group Journal of Hepatology (2021), doi: https://doi.org/10.1016/j.jhep.2021.02.007. 18 mars 2021 NEWSLETTER N. 5 – Etat d’avancement de l’étude 8 février 2021 EASL position paper on the use of COVID-19 vaccines in patients with chronic liver diseases, hepatobiliary cancer and liver transplant recipients. Cornberg M, Buti M, Eberhardt C.S. , Grossi P.A., Shouval D. Journal of Hepatology (2021), doi : https://doi.org/10.1016/j.jhep.2021.01.032. EASL position paper on the use of COVID-19 vaccines in patients with chronic liver diseases, hepatobiliary cancer and liver transplant recipients SARS-CoV-2 infection in patients with autoimmune hepatitis Marjot T, Buescher G, Sebode M, Barnes E, Barritt AS IV, Armstrong MJ, Baldelli L, Kennedy J, Mercer C, Ozga AK, Casar C, Schramm C, contributing Members and Collaborators of ERN RARE-LIVER / COVID-Hep / SECURE-Cirrhosis. Journal of Hepatology (2021), doi : https://doi.org/10.1016/j.jhep.2021.01.021. SARS-CoV-2 infection in patients with autoimmune hepatitis Age and comorbidity are central to the risk of death from COVID-19 in liver transplant recipients Webb GJ, Moon AM, Barnes E, Barritt AS IV, Marjot T Journal of Hepatology (2021), doi : https://doi.org/10.1016/j.jhep.2021.01.036 Age and comorbidity are central to the risk of death from COVID-19 in liver transplant recipients 5 février 2021 14 janvier 2021 Recommandations SNFGE-GETAID-FFCD-AFEF pour la vaccination contre la COVID-19 L’AFEF, la SNFGE, le GETAID et la FFCD ont rédigé des recommandations communes pour la vaccination contre le SARS-CoV-2 des patients atteints de maladies chroniques de l’appareil digestif que vous pourrez télécharger ci-dessous. Nous espérons que ces recommandations permettront de renforcer l’adhésion de nos patients à la vaccination. Recommandations AFEF-SNFGE-GETAID-FFCD pour la vaccination contre le SARS-CoV-2 des patients atteints de maladies chroniques de l’appareil digestif (version longue) – Maj au 15 janvier 2021 Recommandations AFEF-SNFGE-GETAID-FFCD pour la vaccination contre le SARS-CoV-2 des patients atteints de maladies chroniques de l’appareil digestif (version courte) – Maj au 15 janvier 2021 5 décembre 2020 Registre COVID et Foie !! La date de fin des inclusions dans la cohorte COVID et Foie a été…

Offres d’emploi en hépatologie

Offres d’emploi en hépatologie Interne/ Résident (DFMS/ DFMSA ou FFI) STAGE Hôpital Saint-Antoine Paris Recherchons Médecin Interne/ Résident (DFMS/ DFMSA ou FFI) pour un stage de 6 mois du 03/05/2021 au 01/11/2021 dans le service d’hépatologie à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. Il s’agira d’assurer les fonctions d’interne c’est à dire la prise en charge des patients hospitalisés dans le service tout en bénéficiant d’une formation riche et diverse avec accès à l’endoscopie et participation aux staffs du service (Anapath, Radiologie des voies biliaires, RCP Tumeurs du foie, Staff universitaire). Notre service est centre de référence pour les maladies rares des voies biliaires (CBP, CSP, LPAC) et hépatites auto-immunes mais prend également en charge toutes les pathologies du foie (NAFLD, virus, cirrhose, hypertension portale, cancer du foie) ainsi que les pathologies bilio-pancréatiques (pancréatite aigue et chronique, lithiase biliaire, angiocholite, cholangiocarcinome). En collaboration avec les réanimateurs et les gastro-entérologues, nous assurons aussi la prise en charge des patients avec hémorragie digestive (liée à l’hypertension portale ou pas) pour laquelle l’hôpital Saint-Antoine est centre de référence (programme SOS Urgences Digestives Graves). Toute notre équipe médicale et paramédicale sera ravie de vous accueillir dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Contactez le chef de service, le Pr Olivier Chazouillères par mail : olivier.chazouilleres@aphp.fr ou par téléphone au 01 49 28 28 36. Assistant Spécialiste CHU d’Angers Le service d’Hépato-Gastroentérologie et Oncologie Digestive du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers propose un poste d’assistant spécialiste à partir du 1er novembre 2021. Le projet est de rejoindre l’équipe médicale de l’unité de soins intensifs (USI) d’hépato-gastroentérologie, composée actuellement d’un praticien hospitalier temps plein et de 2 internes. Cette unité prend en charge les patients sévères en hépato-gastroentérologie (hémorragie digestive, pancréatite aigüe, angiocholite, cirrhose décompensée, insuffisance hépatique aigue, colite aigue grave, thrombose mésentérique…). L’USI de 10 lits est située au sein d’un service d’hépato-gastroentérologie de 78 lits qui comprend 2 unités d’hospitalisation conventionnelle, 1 unité d’actes interventionnels en hépato-gastroentérologie, 1 plateau technique d’endoscopie digestive propre au service avec activité complète d’interventionnel et d’urgence, 2 unités d’hospitalisation de jour et 1 unité de recherche clinique. L’équipe médicale regroupe 3 PU-PH, 2 CCA-AHU et 8 praticiens hospitaliers temps plein ; elle est structurée en quatre pôles : gastroentérologie/endoscopie digestive, hépatologie, oncologie digestive, et USI. Profil du poste : Durée : 2 ans, évolution à terme vers un poste de PH Activités : visites et contre-visites à l’USI, endoscopies digestives urgentes et programmées, consultations, participation au staff médico-chirurgical Formations possibles : endoscopie interventionnelle, biopsie hépatique par voie trans-jugulaire Expérience souhaitée : stage d’interne en réanimation ou en soins intensifs N’hésitez pas à nous contacter pour toute information : Pr Jérôme Boursier jeboursier@chu-angers.fr Assistant ou Praticien Hospitalier CHU de Bordeaux Poste d’Assistant ou de Praticien Hospitalier Contractuel en Hépato-Gastroentérologie au CHU de Bordeaux. A pourvoir à partir de novembre 2021 pour une durée de deux ans (jusqu’à octobre 2023). Deux ans au CHU de Bordeaux pour parfaire sa formation en Hépato-Gastroentérologie, avec différentes activités : Hépatologie et de transplantation hépatique (20 lits traditionnels, unité ambulatoire pour endoscopies et PBH) Endoscopie diagnostique et thérapeutique Consultations Astreintes…

Registre COVID et Foie

Registre COVID et Foie La date de fin des inclusions dans la cohorte COVID et Foie a été prolongée jusqu’au  31/12/2021 Comment recevoir vos codes pour inclure des patients ? L’accès à l’eCRF étant sécurisé, il est indispensable que chaque investigateur envoie par mail à afef@afef.asso.fr les informations ci-dessous afin de recevoir ses codes d’accès personnels. Nom : Prénom : Etablissement de soin (dénomination précise) : Service de rattachement (le cas échéant) : Ville : Adresse mail : Une fois les codes d’accès reçus, vous pourrez vous connecter à la plateforme CleanWeb et, après avoir renseigné le nom de l’étude REGISTRE COVID ET FOIE, vous connecter au eCRF. 18 mars 2021 NEWSLETTER N. 5 – Etat d’avancement de l’étude 4 décembre 2020 NEWSLETTER N. 4 – Etat d’avancement de l’étude 14 octobre 2020 NEWSLETTER N. 3 – Etat d’avancement de l’étude 2 septembre 2020 NEWSLETTER N. 2 – Etat d’avancement de l’étude 24 juillet 2020  NEWSLETTER N. 1 – Etat d’avancement de l’étude 11 mai 2020 Présentation Registre COVID et Foie Chers membres, Nous vous proposons de participer au registre COVID et Foie dédié aux patients atteints de maladie du foie (aiguë ou chronique) et d’une infection virale par le SARS-CoV-2 confirmée par PCR sur prélèvement naso-pharyngé et/ou par TDM thoracique. Ce registre national ambispectif, initié par l’AFEF en collaboration avec le Département de Recherche Clinique de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris et plus particulièrement avec l’Unité de Recherche Clinique du Pr Eric VICAUT, a pour objectif d’évaluer l’impact du COVID-19 en termes de morbi-mortalité chez les patients atteints de maladie aiguë ou chronique du foie (clinicalTrial NCT04375670). Télécharger le protocole – Télécharger l’avis du comité d’étique Chaque patient atteint de COVID-19, informé et n’ayant pas formulé d’opposition à l’enregistrement anonyme de ses données cliniques obtenues dans le cadre du soin, devra être recensé de manière rétrospective ou prospective jusqu’au 31/12/2021. Télécharger le formulaire de non opposition Les données seront recueillies dans un eCRF individuel bref (de 15 minutes environ). L’accès à l’eCRF étant sécurisé, il est indispensable que chaque investigateur envoie par mail à afef@afef.asso.fr les informations ci-dessous afin de recevoir ses codes d’accès personnels. Nom : Prénom : Etablissement de soin (dénomination précise) : Service de rattachement (le cas échéant) : Ville : Adresse mail : Une fois les codes d’accès reçus, vous pourrez vous connecter à la plateforme CleanWeb et, après avoir renseigné le nom de l’étude REGISTRE COVID ET FOIE, vous connecter au eCRF. Les résultats seront communiqués individuellement à chaque investigateur et publiquement à partir de la fin du 1er trimestre 2021; chaque investigateur sera associé aux publications au prorata du nombre de ses inclusions. Nous vous remercions par avance de votre participation.

Premiers États Généraux de l’hépatite B

Premiers États Généraux de l’hépatite B Pendant la pandémie de Covid, l’hépatite B continue ses ravages silencieux. « Le plus contemporain des virus, le SARS CoV 2, ne doit pas faire oublier le plus ancien virus séquencé chez l’homme, qui nous nargue depuis 7000 ans » Un appel de la société civile à changer de regard sur cette maladie du foie. Premiers États Généraux de l’Hépatite B – L’essentiel Premiers États Généraux de l’Hépatite B – Document de synthèse Communiqué de presse 24 février 2021 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 24 février 2021 Alors que la pandémie de Covid demeure à juste titre au centre de toutes les préoccupations, un virus beaucoup plus silencieux continue à faire des ravages dans le monde entier : le virus de l’hépatite B (VHB). Chaque jour, lui aussi tue des milliers de personnes, par cirrhose ou cancer du foie. Pourtant, lui aussi peut être vaincu grâce à un vaccin très efficace. Initiés mi-2019, les États Généraux de l’Hépatite B se sont donné pour objectif de mieux mettre en lumière les conséquences de l’hépatite B en France et de formuler des propositions pour une politique plus volontariste contre cette maladie. À l’issue d’une mobilisation sans précédent, de plus d’un an, les participants ont remis aux pouvoirs publics une série de propositions concrètes en décembre 2020. Il est temps désormais de passer aux actes ! Les propositions émises par les États Généraux de l’Hépatite B, qui ont réuni l’ensemble des acteurs de la société civile – patients, soignants et acteurs médico-sociaux – visent à mieux informer le public, les soignants, les autorités sanitaires et politiques pour changer le regard sur cette maladie encore trop souvent stigmatisée, qui touche 135 000 personnes en population générale en France. Elles proposent de faire de chaque patient porteur chronique du VHB un acteur averti de la lutte contre l’hépatite B et de renforcer la médecine préventive en combinant dépistage et prévention. Le combat contre l’hépatite B en France passe aussi par des mesures très concrètes à prendre à court terme. Les Tests rapides d’orientation diagnostique (Trod) de l’infection par le VHB doivent pouvoir être réalisés dès maintenant afin d’améliorer le dépistage des personnes les plus éloignées du système de soins. Il est urgent également d’étendre à l’hépatite B l’arrêté du 22 décembre 2016 relatif à la protection du secret des actes et prestations pour les mineurs, pour leur permettre d’être pris en charge en toute confidentialité, comme c’est le cas pour les infections au VIH et au virus de l’hépatite C. Il faut organiser le rattrapage de la vaccination contre l’hépatite B pour les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans, afin que ceux nés avant l’obligation vaccinale des nourrissons instaurée en 2018, ne soient pas la génération oubliée du VHB. Enfin, le rattrapage de la vaccination contre l’hépatite B des personnes les plus exposées à partir de 16 ans doit être renforcé. S’attaquer résolument à l’hépatite B dès maintenant, c’est non seulement permettre à la France d’être au rendez-vous fixé par l’OMS…

Nouveau compte DPC

Activez votre nouveau compte DPC avant le 28 février Il est impératif d’activer votre nouveau compte www.agencedpc.fr/professionnel/ avant le 28 février afin de pouvoir vous inscrire aux actions DPC. Un nouvel espace a été ouvert en décembre dernier aux professionnels de santé ayant déjà un compte auprès de l’Agence nationale du DPC leur donnant accès au document de traçabilité (Mon DPC) qui leur permet de retracer leur activité de DPC et d’en rendre compte à la fin de chaque période triennale. Dans ce cadre vous avez été invité à activer votre compte sur ce nouvel espace. Que se passe-t-il après le 28 février ? Vous pouvez activer votre nouveau compte à tout moment, mais vous ne pourrez plus vous inscrire à des actions de DPC sans l’avoir fait. Une fois votre compte activé, vous accédez aux données de votre profil sur le site www.agencedpc.fr et à la gestion de vos inscriptions sur le site www.mondpc.fr avec les mêmes identifiant et mot de passe. Pour activer votre nouveau compte ou plus d’informations rendez-vous sur https://www.agencedpc.fr/professionnel/

Lettre ouverte du Club HTP sur la mesure de la pression portale sous échoendoscopie

Lettre ouverte du Club HTP sur la mesure de la pression portale sous échoendoscopie Veuillez trouver ci-dessous la lettre ouverte du Club HTP aux hépato gastro-entérologues à propos de la mesure de la pression portale sous échoendoscopie au regard des données disponibles dans la littérature actuellement. Télécharger la lettre Isabelle Ollivier-Hourmand – Présidente Club HTP Delphine Weil – Secrétaire Club HTP

Dry January 2021 #LeDéfiDeJanvier

Dry January 2021 #LeDéfiDeJanvier Une initiative soutenue par l’AFEF, Société Française d’Hépatologie Communiqué de presse – Paris, le 3 février 2021 Dry January 2021 : Essai transformé pour le Défi De Janvier ! Pendant tout le mois de janvier, ce sont plus d’une trentaine d’associations & fédérations, de sociétés savantes, de groupements de patients et d’acteurs mutualistes, qui ont animé la campagne du Dry January #Le Défi De Janvier 2021. Le Défi De Janvier 2021 s’est déroulé dans le contexte particulier de l’épidémie de COVID 19. Est-ce que les Français.es allaient adhérer à une campagne les incitant à passer tout le mois sans alcool en plus des contraintes liées au contexte sanitaire ? Les bars et restaurants demeurant fermés, les regroupements limités, est-ce que la campagne trouverait sa place alors que les occasions de boire « socialement » sont restreintes ? Une seule réponse à ces questions : OUI ! Loin de rejeter les messages diffusés par nos organisations, les Français.es qui se sont lancé.es dans le défi ont plébiscité une campagne qui arrivait à point nommé pour reprendre le contrôle sur sa consommation d’alcool. Non seulement après les fêtes de fin d’année, mais également par l’impact que peut avoir le confinement sur nos habitudes. Quelques chiffres ? Une dynamique en hausse puisque selon le panel Yougov* cette année, plus d’une personne sur dix (11%) affirmait avoir pour objectif de ne pas consommer une goutte d’alcool jusqu’à la fin du mois de janvier ! Du côté du site dryjanuary.fr, ce sont 8 239 nouvelles personnes qui se sont inscrites à la newsletter, plus de 40 481 visiteurs uniques sur le site et 120 000 pages consultées. Et surtout : 11 295 téléchargements de l’application TRY DRY, versus 3 700 pour l’édition 2020 ! Loin des polémiques de la précédente édition, la campagne s’est déroulée dans un climat d’adhésion et de reconnaissance d’un rendez-vous désormais incontournable. Mais le Dry Januray #Le Défi De Janvier, ce sont ses participant.e.s qui en parlent le mieux : « Plus dur que l’année dernière, le contexte plus stressant a été compliqué à gérer. Mais quel plaisir de reprendre la main sur sa consommation, ce challenge est un excellent moyen de jauger son rapport au produit. Et on a tout à y gagner. » Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau Défi De Janvier ! Le Dry January 2021 c’est parti ! Cette année, comme en 2020, l’AFEF soutient le Défi de Janvier. Veuillez trouver ci-dessous les informations et communiqués de presse diffusés par Addict’Aide. Communiqué de presse – Paris, le 28 décembre 2020 Dry January 2021 : une trentaine d’organisations réunies pour relever le Défi De Janvier Pour cette nouvelle édition 2021, ce sont plus d’une trentaine d’associations & fédérations, de sociétés savantes, de groupements de patients et d’acteurs mutualistes, qui vont s’engager pour mener cette campagne. Pour rappel, « Le Défi De Janvier » : c’est une pause d’alcool pendant un mois pour donner du répit à votre corps (et votre porte-monnaie) mais également faire le point sur la place qu’occupe l’alcool dans son quotidien. Les bénéfices sur la santé sont prouvés : perte de poids, meilleur sommeil, regain d’énergie, meilleure concentration et…