28 Juillet 2021 Journée Mondiale Contre l’Hépatite

28 Juillet 2021 Journée Mondiale Contre l’Hépatite avec Hélène Drouin (ou Hélène sur l’Everest !) Chers collègues, chers amis, C’est avec grand plaisir qu’à l’occasion de la Journée Mondiale Contre l’Hépatite nous souhaitons partager avec vous l’exploit d’Hélène Drouin, interne en anesthésie-réanimation, qui le 11 mai 2021 a gravi l’Everest en soutien à la recherche médicale en virologie de l’unité INSERM U1052, dirigée par le Professeur Fabien Zoulim, hépatologue au CHU de Lyon. Après sa rencontre avec Fabien Zoulim, qui est également président de l’Organisme international pour l’élimination de l’hépatite B (ICE-HBV) et du projet ANRS ‘HBV cure’, Hélène a souhaité mettre sa passion pour le sport au service de la lutte contre les hépatites virales, à laquelle elle a pu contribuer grace à la visibilité sur les médias et à la levée de fonds pour son projet. Hélène nous racontera son incroyable aventure, qui lui a permis d’atteindre le sommet du « toit du monde », à 8.849 mètres d’altitude, au congrès de l’AFEF en 2022 ; entre-temps vous pouvez découvrir les détails de son projet sur le site internet helenesurleverest.com. Bravo Hélène !    

Prises en charge via le Réseau Jeunes pour le congrès de l’AFEF 2021

Prises en charge pour les 89èmes Journées Scientifiques de l’AFEF, du 29 septembre au 2 octobre 2021 à Biarritz   PROFITEZ DES AVANTAGES RESEAU JEUNES ! Inscription gratuite aux 89èmes Journées Scientifiques de l’AFEF pour tous les membres du Réseau Jeunes ! Des prises en charge des frais de transport et hébergement* sont possibles dans la limite des places disponibles. Pour plus d’informations et pour faire une demande de prise en charge envoyez un mail à afefjeunes@afef.asso.fr. Cette année il sera demandé aux jeunes pris en charge une participation active aux actions menées par le Réseau Jeunes sur le congrès (ITW d’experts, reportages, veille scientifique, participation au corner mentors, animation du stand AFEF jeunes…). Save the date : Vendredi 1er octobre de 17h à 19h Séminaire Jeunes Hépatologues !   VOIR LE PROGRAMME DU CONGRES DE L’AFEF 2021   *Frais remboursables, exclusivement sur présentation des justificatifs originaux à votre nom et dans la limite de 350 euros à envoyer par courrier au plus tard le 31 octobre 2021 à l’adresse AFEF – 79 Bld du Montparnasse – 75006 Paris : Voyage : avion, train, bus, métro, voiture HORS TAXIS En cas d’utilisation d’un véhicule : 0,60 euros par kilomètre (toutes puissances fiscales confondues) dans la limite de 500 km AR. Frais de péage autoroutier Hébergement : nuits d’hôtel ou chambres d’hôtes (avec facture à votre nom), à l’exclusion des repas, du mardi soir au vendredi soir exclusivement Merci de joindre également vos coordonnées bancaires, le remboursement se fera par virement. L’inscription au congrès est gratuite pour les membres du Réseau Jeunes, merci de vous inscrire directement sur le site www.congres-afef.com/inscriptions/. Pour éviter les no-show, un système de caution a été mis en place cette année. La caution vous sera restituée après le congrès sur présentation de votre attestation de présence.  

Sondage prise en charge des patients atteints de cancer des voies biliaires en France

Sondage prise en charge des patients atteints de cancer des voies biliaires en France Chers collègues, chers amis, L’AFEF a cette année un intérêt particulier pour le cholangiocarcinome intra-hépatique et péri-hilaire. Les présentations des experts préparatoires aux recommandations, qui se sont déroulées le 10 juin dernier en présentiel sur le campus des Cordeliers, ont été l’occasion de nombreuses interactions et de riches débats. A présent, nous vous sollicitons pour un sondage concernant la prise en charge des patients atteints de cancer des voie biliaires en France proposé par l’association ACABi (Association pour l’étude des Cancers et Affections des voies Biliaires). Ce sondage est l’objet d’un travail de thèse de médecine de Matthieu Delaye, interne en oncologie médicale, destiné à faire un état des lieux des pratiques en France pour une affection dont la prise en charge est pluri-disciplinaire et non consensuelle dans toutes les situations cliniques. Ce questionnaire vous demandera une dizaine de minutes pour le compléter entièrement. En vous remerciant d’avance pour votre participation, Bien cordialement, bien amicalement, Eric Assenat Responsable du groupe de Réflexion et de prospectives « Tumeurs Primitives du Foie » et Représentant de l’AFEF au Bureau d’ACABi Nathalie Ganne-Carrié Secrétaire générale de l’AFEF CLIQUEZ ICI POUR REMPLIR LE QUESTIONNAIRE  

Questionnaire évaluation de la prise en charge de l’HTP chez les patients atteints de Carcinome Hépatocellulaire (CHC) avancé

Questionnaire évaluation de la prise en charge de l’HTP chez les patients atteints de CHC avancé Chers collègues, chers amis, Nous vous proposons de participer à une étude en ligne concernant l’évaluation de la prise en charge de l’hypertension portale chez les patients atteints de Carcinome Hépatocellulaire (CHC) avancé. La prise en charge du CHC implique également celle de la maladie hépatique sous-jacente puisque certaines complications liées à la cirrhose vont impacter directement le choix des traitements du cancer et le pronostic des patients. Le dépistage de l’hypertension portale (HTP) et la prophylaxie des complications qui lui sont liées sont cruciaux chez ces patients. L’HTP est en effet un facteur pronostique majeur dont le degré conditionne les traitements du CHC, qu’ils soient locorégionaux ou systémiques. De plus, les nouvelles stratégies thérapeutiques comme l’Atézolizumab-Bevacizumab ont possiblement des effets sur le degré d’HTP. Cependant, l’évaluation de l’HTP, notamment de façon non-invasive, est complexe chez ces patients, et certaines attitudes prophylactiques débattues (TIPS par exemple). Nous souhaitons donc dans ce contexte proposer un questionnaire destiné à tout médecin prenant en charge des patients atteints de CHC avancé traités par thérapie systémique pour apprécier (i) les méthodes utilisées pour rechercher le degré d’HTP, (ii) les prophylaxies proposées et (iii) l’impact des ATCD d’hémorragies digestives liées à l’HTP sur le choix des traitements. Nous vous remercions par avance pour votre participation à ce questionnaire dont le remplissage vous prendre environ 15 minutes. Bien cordialement, bien amicalement, Manon Allaire Dominique Thabut Nathalie Ganne-Carrié Secrétaire générale de l’AFEF CLIQUEZ ICI POUR REMPLIR LE QUESTIONNAIRE  

Semaine mondiale de l’hémochromatose 2021

Semaine mondiale de l’hémochromatose 2021 Trop de fer dans le sang : danger ! L’hémochromatose, une maladie génétique qui se soigne sans médicament par la saignée. Une Semaine mondiale pour l’expliquer. Ce n’est qu’à l’âge adulte que peut se manifester cette maladie génétique, à laquelle on ne pense pas, quand se révèlent une fatigue, des pannes sexuelles, des douleurs articulaires, un teint trop bronzé, un début de diabète, une hypertrophie du foie. Une simple analyse sanguine permet de diagnostiquer l’hémochromatose. Elle touche en France plus de 300 000 personnes mais dont une partie est diagnostiquée trop tard et va développer des effets graves de cette surcharge en fer. Le traitement, appliqué avec succès depuis de nombreuses années, est unique : la SAIGNEE. Réalisées tôt, les soustractions sanguines répétées permettent un retour à une vie et à une espérance de vie normales. Le coût du traitement est très faible d’autant plus que, pour certains malades, on peut réutiliser leur sang pour des dons de sang. L’approche préventive est essentielle, notamment sur le plan familial. L’objectif de la Semaine Mondiale est avant tout de sensibiliser les patients qui s’ignorent et le personnel de santé à la détection de l’hémochromatose, de faire prendre conscience aux pouvoirs publics de la nécessité d’augmenter de manière urgente les sites de saignées, et, pour cela, de revaloriser le coût de cet acte sachant qu’une partie du sang prélevé peut être réutilisé à visée transfusionnelle. Qui sommes-nous ? Née de la fusion absorption des associations de malades de l’hémochromatose par la Fédération Française des Associations de Malades de l’Hémochromatose (avril 2021), l’Association France Fer Hémochromatose représente les intérêts des 300 000 personnes touchées par l’hémochromatose en France Engagée auprès des malades et des Institutions, France Fer Hémochromatose (FFH) : • Apporte aide et soutien aux malades • Sensibilise le grand public et les professionnels de santé pour permettre un dépistage précoce de la maladie et en prévenir les conséquences ; • Défend les intérêts des malades auprès des Autorités de santé et garantit l’accès aux soins pour tous les malades ; • Participe activement à la recherche scientifique en lien étroit avec le Centre national de référence des hémochromatoses. Ouverte à l’international, l’association France Fer Hémochromatose est membre fondateur de la Fédération Européenne de l’Hémochromatose (EFAPH) créée en 2004 et membre de la Fédération Internationale de l’Hémochromatose (HI). Contacts Brigitte Pineau Pr Pierre Brissot Présidente FFH Président du Conseil scientifique Tél. 06 87 22 72 72 Tél. 06 89 86 88 01 contact@hemochromatose.org pierre.brissot@gmail.com www.hemochromatose.org Communiqué de presse FFH Flash Info FFH Flyer FFH 2021

Assistant ou Praticien Hospitalier CHU de Bordeaux

Assistant ou Praticien Hospitalier CHU de Bordeaux   Poste d’Assistant ou de Praticien Hospitalier Contractuel en Hépato-Gastroentérologie au CHU de Bordeaux. A pourvoir à partir de novembre 2021 pour une durée de deux ans (jusqu’à octobre 2023). Deux ans au CHU de Bordeaux pour parfaire sa formation en Hépato-Gastroentérologie, avec différentes activités : Hépatologie et de transplantation hépatique (20 lits traditionnels, unité ambulatoire pour endoscopies et PBH) Endoscopie diagnostique et thérapeutique Consultations Astreintes opérationnelles deux à trois fois par mois, bibliographie régulière. Possibilité de participer aux différentes RCP : Transplantation hépatique, Tumeurs du Foie, Oncologie digestive, Tumeurs des voies biliaires et du pancréas, Tumeurs endocrines… Possibilité de participer aux activités de recherche clinique, à l’enseignement des étudiants et des internes… Pour plus d’informations : Pr Victor de Lédinghen victor.deledinghen@chu-bordeaux.fr

Assistant Spécialiste CHU d’Angers

Assistant Spécialiste CHU d’Angers       Le service d’Hépato-Gastroentérologie et Oncologie Digestive du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers propose un poste d’assistant spécialiste à partir du 1er novembre 2021. Le projet est de rejoindre l’équipe médicale de l’unité de soins intensifs (USI) d’hépato-gastroentérologie, composée actuellement d’un praticien hospitalier temps plein et de 2 internes. Cette unité prend en charge les patients sévères en hépato-gastroentérologie (hémorragie digestive, pancréatite aigüe, angiocholite, cirrhose décompensée, insuffisance hépatique aigue, colite aigue grave, thrombose mésentérique…). L’USI de 10 lits est située au sein d’un service d’hépato-gastroentérologie de 78 lits qui comprend 2 unités d’hospitalisation conventionnelle, 1 unité d’actes interventionnels en hépato-gastroentérologie, 1 plateau technique d’endoscopie digestive propre au service avec activité complète d’interventionnel et d’urgence, 2 unités d’hospitalisation de jour et 1 unité de recherche clinique. L’équipe médicale regroupe 3 PU-PH, 2 CCA-AHU et 8 praticiens hospitaliers temps plein ; elle est structurée en quatre pôles : gastroentérologie/endoscopie digestive, hépatologie, oncologie digestive, et USI. Profil du poste : Durée : 2 ans, évolution à terme vers un poste de PH Activités : visites et contre-visites à l’USI, endoscopies digestives urgentes et programmées, consultations, participation au staff médico-chirurgical Formations possibles : endoscopie interventionnelle, biopsie hépatique par voie trans-jugulaire Expérience souhaitée : stage d’interne en réanimation ou en soins intensifs N’hésitez pas à nous contacter pour toute information : Pr Jérôme Boursier jeboursier@chu-angers.fr

Premiers États Généraux de l’hépatite B

Premiers États Généraux de l’hépatite B Pendant la pandémie de Covid, l’hépatite B continue ses ravages silencieux. « Le plus contemporain des virus, le SARS CoV 2, ne doit pas faire oublier le plus ancien virus séquencé chez l’homme, qui nous nargue depuis 7000 ans » Un appel de la société civile à changer de regard sur cette maladie du foie. Premiers États Généraux de l’Hépatite B – L’essentiel Premiers États Généraux de l’Hépatite B – Document de synthèse Communiqué de presse 24 février 2021 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 24 février 2021 Alors que la pandémie de Covid demeure à juste titre au centre de toutes les préoccupations, un virus beaucoup plus silencieux continue à faire des ravages dans le monde entier : le virus de l’hépatite B (VHB). Chaque jour, lui aussi tue des milliers de personnes, par cirrhose ou cancer du foie. Pourtant, lui aussi peut être vaincu grâce à un vaccin très efficace. Initiés mi-2019, les États Généraux de l’Hépatite B se sont donné pour objectif de mieux mettre en lumière les conséquences de l’hépatite B en France et de formuler des propositions pour une politique plus volontariste contre cette maladie. À l’issue d’une mobilisation sans précédent, de plus d’un an, les participants ont remis aux pouvoirs publics une série de propositions concrètes en décembre 2020. Il est temps désormais de passer aux actes ! Les propositions émises par les États Généraux de l’Hépatite B, qui ont réuni l’ensemble des acteurs de la société civile – patients, soignants et acteurs médico-sociaux – visent à mieux informer le public, les soignants, les autorités sanitaires et politiques pour changer le regard sur cette maladie encore trop souvent stigmatisée, qui touche 135 000 personnes en population générale en France. Elles proposent de faire de chaque patient porteur chronique du VHB un acteur averti de la lutte contre l’hépatite B et de renforcer la médecine préventive en combinant dépistage et prévention. Le combat contre l’hépatite B en France passe aussi par des mesures très concrètes à prendre à court terme. Les Tests rapides d’orientation diagnostique (Trod) de l’infection par le VHB doivent pouvoir être réalisés dès maintenant afin d’améliorer le dépistage des personnes les plus éloignées du système de soins. Il est urgent également d’étendre à l’hépatite B l’arrêté du 22 décembre 2016 relatif à la protection du secret des actes et prestations pour les mineurs, pour leur permettre d’être pris en charge en toute confidentialité, comme c’est le cas pour les infections au VIH et au virus de l’hépatite C. Il faut organiser le rattrapage de la vaccination contre l’hépatite B pour les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans, afin que ceux nés avant l’obligation vaccinale des nourrissons instaurée en 2018, ne soient pas la génération oubliée du VHB. Enfin, le rattrapage de la vaccination contre l’hépatite B des personnes les plus exposées à partir de 16 ans doit être renforcé. S’attaquer résolument à l’hépatite B dès maintenant, c’est non seulement permettre à la France d’être au rendez-vous fixé par l’OMS…

Nouveau compte DPC

Activez votre nouveau compte DPC avant le 28 février Il est impératif d’activer votre nouveau compte www.agencedpc.fr/professionnel/ avant le 28 février afin de pouvoir vous inscrire aux actions DPC. Un nouvel espace a été ouvert en décembre dernier aux professionnels de santé ayant déjà un compte auprès de l’Agence nationale du DPC leur donnant accès au document de traçabilité (Mon DPC) qui leur permet de retracer leur activité de DPC et d’en rendre compte à la fin de chaque période triennale. Dans ce cadre vous avez été invité à activer votre compte sur ce nouvel espace. Que se passe-t-il après le 28 février ? Vous pouvez activer votre nouveau compte à tout moment, mais vous ne pourrez plus vous inscrire à des actions de DPC sans l’avoir fait. Une fois votre compte activé, vous accédez aux données de votre profil sur le site www.agencedpc.fr et à la gestion de vos inscriptions sur le site www.mondpc.fr avec les mêmes identifiant et mot de passe. Pour activer votre nouveau compte ou plus d’informations rendez-vous sur https://www.agencedpc.fr/professionnel/

Chef de Clinique en Hépatologie Hôpital Avicenne (APHP)

Chef de Clinique en Hépatologie Hôpital Avicenne (Assistance Publique de Hôpitaux de Paris)   Un poste de Chef de Clinique – Assistant des Hôpitaux est à pourvoir à partir de novembre 2021 dans le service d’Hépatologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny (Ile-De-France), pour la durée de 2 ans (à défaut de 1 an, renouvelable 1 fois). Animé par une équipe dynamique et conviviale composée de 3 PUPH, 2 PH, 1 PHC, 1 praticien attaché temps plein généraliste, 2 CCA, 4 internes, le service implanté depuis juillet 2020 (déménagement de Jean Verdier) dans des locaux neufs est composé de 16 lits d’hospitalisation conventionnelle, 5 lits d’hospitalisation programmée de semaine et 12 places d’hospitalisation de jour. Le service est dédiée à la prise en charge des maladies du foie avec : Une expertise internationale dans la prise en charge des tumeurs primitives du foie avec une importante activité de recherche translationnelle et clinique sur le carcinome hépatocellulaire. 4 autres activités expertes labellisées (Centre Expert de Lutte contre les hépatites Virales, Centre départemental de prise en charge des Hémorragies Digestives, CCMR « maladies inflammatoires des voies biliaires et hépatites autoimmunes » et « surcharge en fer d’origine génétique »). Missions : Tenue quotidienne de l’unité d’Hépatologie de 21 lits (hospitalisation conventionnelle et de semaine) en binôme avec le 2ème CCA, 2 visites par semaine. Consultations externes d’hépatologie. Avis intra et extrahospitaliers. Endoscopies digestives sans et avec AG, programmées et d’urgence, sur le plateau technique mutualisé avec le service de gastroentérologie. Participation active à la vie hospitalo-universitaire (soins – notamment astreintes du samedi et dimanche matin, en alternance avec les 7 autres hépatologues séniors – enseignement, recherche clinique et translationnelle). Possibilité de formation à la PBH transjugulaire et/ ou au TIPS. Contact : CV + lettre de motivation à envoyer au Pr Nathalie Ganne-Carrié nathalie.ganne@aphp.fr