HISTOIRE NATURELLE ET GESTION DES VARICES GASTRO-ŒSOPHAGIENNES AU COURS DE LA THROMBOSE PORTE CHRONIQUE NON CIRRHOTIQUE

Chez les malades atteints de thrombose porte non cirrhotique, la stratégie habituellement recommandée de dépistage et de gestion des varices gastro-œsophagiennes est appliquée dans la cirrhose. Cette étude Franco-Espagnole a inclus prospectivement 178 malades atteints de thrombose porte non cirrhotique suivis en médiane 49 mois. Une rupture de varices était la manifestation initiale dans 15% des cas. Chez les autres malades, des varices de grande taille étaient présentes chez 40 % et des varices gastriques chez 7% des malades. L’ascite et la splénomégalie étaient les facteurs indépendamment associés à la présence  de  varices. L’évolution des varices en termes de formation et de rupture de varice était similaire à celle connue dans la cirrhose.