Le foie est l’organe le plus volumineux de l’organisme

Par conséquent c’est l’un des organes les plus densément vascularisés de l’organisme. Il contient plus de 10 % du volume sanguin total ; avec, pour un adulte, 1,4 litres de sang en moyenne qui le traversent à chaque minute. Il se situe dans la cavité abdominale ; il est ainsi séparé des poumons et du cœur par le diaphragme. Il se loge sous le diaphragme, à droite de l’estomac, au-dessus du duodénum et de l’angle colique droit.

Ses dimensions sont en moyenne de 16 cm de haut, 28 cm de large et 8 cm d’épaisseur.

Son poids est d’un peu plus de 1,5 kg.

Le foie est composé de 4 lobes. Le plus volumineux est le lobe droit et le plus étroit est le lobe gauche. Ils sont tous les deux séparés par un ligament, appelé le ligament suspenseur falciforme, qui suspend le foie au diaphragme et à la paroi abdominale. Entre ces deux lobes se logent le lobe carré et le lobe caudé, séparés par un sillon appelé le hile du foie. Chaque lobe est divisé en segments, et le foie compte huit segments au total. Cette division est importante en chirurgie, car dans le cas où une partie du foie doit être réséquée, le chirurgien respecte les contours anatomiques.
La vésicule biliaire, réservoir de la bile, est attachée au foie à la limite du lobe carré et du lobe hépatique droit.

Un organe unique

null
Le foie est un organe unique du corps humain car il est alimenté par une artère (l’artère hépatique) et une veine (la veine porte, alors que tous les autres organes sont alimentés par une artère. Le sang afflue principalement dans le foie par la veine porte, environ aux deux tiers, le tiers restant est assuré par l’artère hépatique.

 

D’un individu à l’autre, on peut avoir une, deux ou trois artères hépatiques. La majorité des individus n’ont qu’une seule artère, appelée artère hépatique moyenne, qui prend naissance au tronc coeliaque, lui-même naissant de l’aorte descendante, la grosse artère venant du cœur et vascularisant tous les organes. Cette anatomie est appelée modale, car elle est présente chez la plupart des personnes. La veine porte naît de la confluence de la veine splénique, qui apporte le retour sanguin venant de la rate, et des veines mésentériques supérieure et inférieure, qui drainent le retour sanguin du tube digestif, comprenant l’intestin, l’estomac et le pancréas. La veine porte se divise dans le foie en branche portale droite et branche portale gauche. Le sang traverse ensuite le foie pour permettre aux cellules du foie de fonctionner, dans les capillaires sinusoïdes (cf après); puis le sang sort du foie grâce à trois veines, dites veines sus-hépatiques droite, médiane et gauche, permettant au sang provenant du foie de se drainer dans la veine cave inférieure pour aller jusqu’au cœur.

 

En parallèle des structures vasculaires se trouvent les structures biliaires, composées de multiples petits canaux biliaires à l’intérieur du foie. Ces canaux permettent de drainer, à contre-courant du sang, la bile produite par les cellules du foie jusqu’à un canal plus large en sortie du foie, appelé le canal hépatique commun. Ce canal va devenir le cholédoque après union avec le canal cystique qui permet de vider la vésicule biliaire. Le cholédoque débouche ensuite dans le tube digestif au duodénum, juste après l’estomac, permettant de drainer la bile dans le tube digestif afin d’aider la digestion.

 

Enfin, chaque segment hépatique est composé de millions de lobules hépatiques, structure de base du foie. Chaque lobule comporte des milliers de cellules hépatiques, appelées hépatocytes, autour desquelles circulent les vaisseaux apportant le sang et les canaux biliaires drainant la bile. Le sang arrivant au foie débouche dans le lobule hépatique au niveau d’une structure appelée espace porte, composé d’une veinule porte, d’une artériole hépatique et d’un canal biliaire. Le sang circule ensuite entre les hépatocytes, alignées en travées, dans des vaisseaux appelés capillaires sinusoïdaux permettant les échanges de substances avec les cellules. Puis le sang repart vers la circulation centrale par une veine centro-lobulaire, située au centre de chaque lobule, qui se drainera dans les veines sus-hépatiques puis la veine cave inférieure.