SOUTENIR L'AFEF : POURQUOI ? COMMENT ?

1 - LES MALADIES CHRONIQUES DU FOIE

Fréquentes et graves

  • En France, plus de 500 000 patients sont porteurs d'une hépatite virale B ou C.
  • En France, 120 000 à 180 000 patients porteurs d'une maladie chronique du foie sont au stade de cirrhose et présentent alors un risque de cancer primitif du foie.
  • En France, près de 50 000 décès par an liés à une consommation excessive d'alcool
  • En France, plus de 8000 nouveaux cas de cancer primitif du foie par an.
  • En France, 15 000 décès par an liés à une maladie hépatique.
     

Causes multiples

  • Hépatites virales (B, C, D),
  • Consommation d'alcool,
  • Syndrome métabolique : surpoids, diabète, hypertension artérielle, dyslipidémie
  • Anomalies de l'immunité (maladies auto-immunes),
  • Anomalies génétiques (hémochromatose, maladie de Wilson).
     

Prévention et recherche : une nécessité absolue

  • Renforcer et multiplier les actions de prévention : vaccination contre l'hépatite B, lutte contre la transmission des hépatites B et C, prise en charge de l'alcoolisme chronique...
  • L'AFEF investit ses fonds propres dans les travaux de recherche fondamentale ou clinique sur le cancer du foie, la cirrhose, la stéatopathie métabolique.

     

2 - L'AFEF : ASSOCIATION FRANCAISE

Association reconnue d'utilité publique
Créée en 1975 et reconnue d'utilité publique, l'AFEF ne perçoit aucune aide directe de l'Etat.
Seule la générosité des donateurs lui permet d'assurer l'ensemble de ses missions.
L'association se compose de 430 membres (hépatologues, chirurgiens, chercheurs, anatomopathologistes, radiologues).

Objectifs

  • Lutter contre les maladies du foie par :
    • des actions de formation auprès des professionnels de santé,
    • des actions d'information et de prévention auprès du grand public,
    • un soutien à la recherche.
  • Favoriser les échanges scientifiques entre hépatologues et autres disciplines liées aux maladies du foie par :
    • l'organisation de réunions scientifiques,
    • la publication de travaux en hépatologie.
       
  • Participer au développement de l'hépatologie dans les pays francophones en voie de développement.
     

Actions diversifiées

  • Activités cliniques et scientifiques
  • Prévention et dépistage,
  • Collecte et diffusion des informations sur les maladies du foie,
  • Optimisation de la prise en charge des patients,
  • Formation continue des professionnels de santé en France et dans les pays en voie de développement,
  • Recherche médicale (financement de projets de recherche clinique et fondamentale).

3 - COMMENT AIDER ET SOUTENIR

Faire un don
Vous pouvez adresser votre don à l'AFEF, Association Française pour l'Etude du Foie, 79 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris avec votre chèque à l'ordre de AFEF.
N'oubliez pas de joindre à votre dons vos coordonnées précises : non, prénom, adresse postale, téléphone, e-mail.
Sous 4 semaines, vous recevrez votre reçu fiscal vous permettant de déduire 66 % de votre don dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Ce reçu est à joindre à votre déclaration de revenus.
 

4 - COMMENT AIDER ET SOUTENIR CONCRETEMENT L'AFEF

Legs, donation, assurance-vie : une autre façon de donner
Reconnue d'utilité publique, l'AFEF est habilitée à recevoir des legs exonérés de droits de succession. Votre legs peut porter sur tous types de biens : somme d'argent, bien immobilier, compte bancaire, oeuvre d'art... Le legs (particulier, universel ou à titre universel) est une disposition effectuée par testament.
Contrairement au legs, la donation prend effet immédiatement du vivant de la personne qui donne. Elle porte également sur tous types de biens et peut prendre plusieurs formes : donation simple, en nue-propriété, temporaire d'usufruit, sur succession ouvrant droit à des avantages fiscaux intéressants et spécifiques.

Vous pouvez aussi désigner l'Association Française pour l'Etude du Foie (AFEF) bénéficiaire de votre contrat d'assurance-vie.
En accordant ce bénéfice à l'AFEF, c'est l'assurance que 100 % du montant prévu dans ce contrat ira à l'association.
Pour cela, il suffit d'inscrire l'AFEF dans la clause bénéficiaire sur un nouveau contrat ou de modifier la clause bénéficiaire d'un contrat pré-existant.
Afin que votre décision soit respectée, prévenez l'AFEF par courrier, une acceptation conjointe du bénéficiaire et du souscripteur étant nécessaire pour valider définitivement la clause bénéficiaire.