LA TRANSPLANTATION FÉCALE AMÉLIORE L’ENCÉPHALOPATHIE HÉPATIQUE : UNE ÉTUDE RANDOMISÉE

L’encéphalopathie hépatique récidivante est une cause majeure de réhospitalisation et est associée à une dysbiose intestinale microbienne.

Cette étude avait pour but de déterminer si la transplantation fécale est sûre chez les malades avec encéphalopathie hépatique récidivante en comparaison avec des soins standards.

Cette étude randomisée en ouvert a inclus 20 malades : 10 dans le bras transplantation fécale et 10 dans le bras soins standards. La transplantation fécale consistait en 5 jours d’antibiotiques à large spectre suivis d’une transplantation d’un donneur unique, par lavement. Les malades ont été suivis 5 mois après la transplantation de selles.

La transplantation de selles était bien tolérée : 8/10 malades du groupe traitement standard avaient des effets indésirables contre 2/10 dans le groupe transplantation de selles (p=0,02). Une récidive d’encéphalopathie s’est produite chez 5/10 malades du groupe traitement standard contre 0/10 dans le groupe transplantation fécale (p=0,03). Les fonctions cognitives se sont améliorées dans le groupe transplantation fécale mais pas dans le groupe traitement standard.

En conclusion, la transplantation fécale réduit les hospitalisations, améliore les fonctions cognitives et la dysbiose intestinale chez les malades avec encéphalopathie hépatique récidivante.

L’UTILISATION DES TIPS COUVERTS DE 8 MM DE DIAMÈTRE DIMINUE LE RISQUE D’ENCÉPHALOPATHIE HÉPATIQUE RÉCIDIVANTE

Cette étude asiatique monocentrique a randomisée l’utilisation d’un TIPS couvert de diamètre 8 mm (n=63) versus un TIPS couvert de diamètre de 10 mm (n=64) pour le traitement de l’hémorragie par rupture de varices oesophagiennes. Aucune différence en terme de dysfonction du TIPS n’a été observée dans les deux groupes (16.3% vs 15.6% à 2 ans, P value=0.620). Le taux de récidive hémorragique (quelque soit la cause) était identique entre les deux groupes (16.3% vs 17.1% à 2 ans, P value=0.65). De plus, le taux d’encéphalopathie hépatique clinique était identique dans les deux groupes (34.4% pour le 8 mm et 48% pour le 10 mm, P value= 0.07). A l’inverse le taux d’encéphalopathie hépatique récidivante/persistante était plus bas dans le groupe TIPS 8 mm (5%) que dans le groupe TIPS 10 mm (19%, P value= 0.01) et le taux d’encéphalopathie hépatique sans facteur déclenchant était plus bas dans le groupe TIPS 8 mm (26.6%) versus le groupe TIPS 10 mm (43.2%, P value = 0.03).

Au total, la pose d’un TIPS de 8 mm de diamètre semble avoir la même efficacité que celui d’un TIPS de 10 mm avec une possible réduction du risque d’encéphalopathie récidivante.