Semaine mondiale de l’hémochromatose du 1er au 7 juin 2020

Semaine mondiale de l’hémochromatose du 1er au 7 juin 2020 Trop de fer dans le sang : danger ! L’hémochromatose, une maladie génétique fréquente, qui se soigne et doit être dépistée. C’est une surcharge en fer d’origine génétique qui affecte essentiellement à l’âge adulte les sujets d’ascendance européenne. Cette maladie est responsable de symptômes multiples et invalidants (fatigue, impuissance, rhumatismes, diabète, cirrhose, troubles cardiaques).  Elle peut être mortelle si elle n’est pas détectée précocement. L’hémochromatose est facilement diagnostiquée par une simple prise de sang et, fait très rare pour une maladie génétique, bénéficie d’un traitement efficace, bien toléré, simple et peu coûteux : les saignées. Jusqu’à présent, le bien-fondé de la mise en place d’un dépistage de population est resté débattu. Une étude britannique récente, portant sur plus de 450 000 sujets volontaires, âgés de 40 à 70 ans et suivis sur une durée moyenne de 7 ans, apporte des données épidémiologiques cruciales. Elle permet, en effet, de conclure d’une part à la très grande fréquence de la prédisposition génétique qui touche plus de 6 sujets sur 1000, d’autre part à la fréquence des complications tout particulièrement hépatiques, articulaires et cardiaques. Cette étude fournit des données incontournables qui doivent conduire à reconsidérer l’attentisme, qui était jusqu’à ce jour de mise, vis-à-vis d’une détection systématique de la population quant au risque hémochromatosique. (Pierre Brissot – 12 mai 2020) * Pilling L.C. et coll. British Medical Journal 2019 ; 364 : K5222 l doi:10.1136/bmj.k5222 Pour en savoir plus : https://www.hemochromatose.org/ Voir la vidéo diffusée dans les cabinet médicaux sur Canal33 : https://vimeo.com/420615109/70793213be